forum rpg city utopique basé sur une expérience sociale dans une ville écologique et sortie de nulle part et inventé de toute pièce
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ouverture du forum le 2/08/2015 les administrateurs vous souhaitent la bienvenue

Partagez | 
 

 daddy's home. | daicelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: daddy's home. | daicelyn   Mer 5 Aoû - 1:05

daddy's home ft. daisy.

J'étais encore un peu secouée par le fait d'avoir laissé l'intégralité de mes affaires à l'entrée de la Ville. Je savais bien que mes biens ne définissaient pas qui j'étais.. mais c'était quand même une sensation étrange, de repartir de zéro. J'avais la boule au ventre alors que je traversais les rues pour rejoindre le quart Nord Ouest, partagée entre l'appréhension et l'impatience. J'étais assez inquiète à l'idée de la colocation en particulier ; mon affectation pour le travail me plaisait énormément et je me faisais une joie de gérer le cinéma du centre culturel, c'était typiquement une tâche faite pour moi. Je ne plongeais pas dans l'inconnu, je gardais un minimum de contrôle, c'était rassurant.

Malgré tout je me dis que le but du Programme n'est pas de nous enfermer ici pendant un an et nous voir nous entretuer - n'est-ce pas? j'aurais dû lire les petites lignes en bas du contrat - alors aucune raison de mettre en colocation des caractères diamétralement opposés et qui ne peuvent pas cohabiter. Je commence à lister mentalement les différents types de personnes qui m'insupportent au quotidien, du paresseux au nymphomane, en passant par le profiteur et le narcissique et m'arrête bien vite en me rendant compte que la liste est bien longue. Il me faudrait quelqu'un comme moi, en fait. Et encore. Je secoue la tête distraitement pour arrêter les hypothèses foireuses. Quand bien même mon colocataire ne me convient pas, je n'aurais qu'à fuir l'appartement, c'est une solution raisonnable et mature ça.

Je me félicite d'avoir suivi machinalement les panneaux d'indication, car je me retrouve a priori devant le bon bâtiment. Je sors un morceau de papier de ma poche, sur lequel j'avais griffoné "QNO / TO / A9" et, après avoir vérifié que le numéro correspond, j'entre dans l'immeuble.

Première réaction : c'est plutôt joli. Le hall est accueillant, j'aperçois une porte donnant sur la laverie et j'ai été conquise par le jardin a priori commun à toute la tranche que j'ai pu voir en arrivant. Je flâne quelques secondes le temps de m'habituer à l'environnement. Je marche doucement, presque intimidée par l'écho de mes talons qui résonne contre les murs de la pièce vide ; en tout cas, pas un chat à l'horizon. Je prends l'escalier pour me rendre au premier étage - l'ascenseur était systématiquement en panne dans mon dernier appartement à Perth, si bien que j'ai pris l'habitude de ne plus m'embêter à patienter - et me retrouve enfin devant la fameuse porte.

Aucune idée de ce que je vais y trouver derrière, mais il faut que je me lance : je pose la main sur la poignée, la pousse et entre dans l'appartement - qui est tout aussi charmant que le hall je dois l'avouer -. "Hm... hello ? Il y a quelqu'un ?", je lance après m'être éclaircie la voix.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
daddy's home. | daicelyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» H. Wayne Stinson || « Daddy's home »
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» Daddy, le prédateur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made up life :: 
Au dehors
 :: 
rp
-