forum rpg city utopique basé sur une expérience sociale dans une ville écologique et sortie de nulle part et inventé de toute pièce
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ouverture du forum le 2/08/2015 les administrateurs vous souhaitent la bienvenue

Partagez | 
 

 (habitation) it's the brand new day -- Evan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Roxanne Lefèvre
messages : 33
emploi : Ingénieur
partenaire : Evan

MessageSujet: (habitation) it's the brand new day -- Evan.   Dim 16 Aoû - 14:13


It's the brand new day

L'incandescence s'accommode-t-elle du bonheur ? Le bonheur, de l'incandescence ? La tranquillité, de la passion ? La passion, de la vie ensemble ? Marche-t-on ailleurs que sur un fil quand quand on vit réellement sa vie au lieu de la subir ?
ft. Evan Sharman.

Elle arpente les rues, déambule tranquillement en découvrant son quartier.  Elle découvre cette ville créée par la Société, se demandant bien dans quelle aventure elle a mis les pieds. Parce que c’est bien une aventure. Une nouvelle expérience. Son esprit scientifique en est tout émoustillé. Elle ne sait pas vraiment où regarder, son esprit fourmille de toutes ces images et toutes ces informations à ingérer en même temps lui donne le tournis. Et puis, il y a la curiosité. Qui es-tu ? D’où viens-tu ? A quoi ressembles-tu ?

Parce que Roxanne ne vit pas seule, on le lui a dit tout à l’heure, à son arrivée. Il y a quelqu’un dans cette maison, quelqu’un qui partagera sa vie pendant un an. Loin de trouver l’idée romantique, elle la trouve excitante. Parce que c’est nouveau, c’est enrichissant. C’est nouveau surtout. Comment ça, c’est redondant ? Roxanne coupe court à ses divagations, il est temps de te rencontrer. De découvrir qui tu es. C’est un peu présomptueux de sa part, cette certitude que tu lui plairas, qui que tu sois. Ou quoi que tu sois. Elle sourit. Tout se passera bien. C’est évident.

Elle trouve son quartier, son bâtiment, sa maison. Elle trouve les clés de la maison, mais elle aperçoit une ombre derrière les fenêtres. Sous l’excitation – et un peu la nervosité – son cœur s’emballe. Même si tu es vilain garçon, elle est persuadée qu’elle va t’adoré. Éternelle optimiste. Tout se passera très bien. Elle décide de ranger ses clés, tu lui ouvriras bien la porte, n’est-ce pas ? Ainsi elle se présente. Passe une main dans sa chevelure rousse, la désordonnant plus que la remettant en place, mais qu’importe. Puis elle frappe, trois petits coups, sur la porte. Elle ne se fait pas intruse, mais invité chez toi, chez vous.

Bientôt la porte s’ouvre, un immense sourire nait sur le visage de Roxanne, quand la surprise se lit sur le tien. Déjà, elle s’avance et profite de ta surprise pour se glisser à l’intérieur. « Salut ! Désolée, j’aurai pu ouvrir moi-même, mais j’ai trouvé que ce serait plus sympathique si c’était toi qui m’ouvrais. » Elle le dit d’une traite, dynamique et chaleureuse, comme à son habitude. Elle ne s’avance pas trop, le regard perdu dans la contemplation de votre maisonnée. Puis elle se retourne vers toi, à nouveau tout sourire. « Excuse-moi, je suis Roxanne Lefèvre, je suis ta colocataire pour l’année à venir. » Et elle te tend la main, dans une esquisse de politesse alors qu’il est clair que la rousse manque de retenue. Elle n’est pas si envahissante qu’elle en a l’air, ne t’en fais pas. Elle est juste … dynamique et chaleureuse ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evan J. Sharman
messages : 32
emploi : Gestionnaire du centre culturel
partenaire : Roxanne Lefévre

MessageSujet: Re: (habitation) it's the brand new day -- Evan.   Lun 17 Aoû - 15:03





Roxanne & Evan

It's a brand new day


Cette optique de commencer une nouvelle vie dans la Société avait été très excitante pour Evan pendant des semaines avant que l'expérience ne commence. Il avait eu hâte de se retrouver entre les murs de la Ville et de voir ce qui l'attendait. Mais une fois à l'intérieur, le jeune homme avait été pris d'une certaine angoisse, qui n'avait fait qu'augmenter avec le temps passé à découvrir la Ville et la nouvelle vie qu'on lui proposait. Il ne regrettait pas son choix, loin de là, mais tout lui semblait iréel et il s'était même demandé plusieurs fois s'il n'était pas juste en train de rêver. La Ville était somptueuse, le futur devant les yeux des habitants radieux. Mais tout ça était complètement dingue.

Ce qui continuait de l'inquiéter le plus, c'était cette idée que quelqu'un allait venir vivre avec lui pendant toute une année. Quelqu'un qu'il n'avait jamais vu avant et qui, pour une raison qui le dépassait totalement, semblait être la personne idéale pour lui. Cette question le laissait perplexe. Il ne connaissait pas les méthodes d'experts qui avaient été utilisées pour en arriver à cette conclusion, mais quelqu'un dans ce programme avait décidé qu'une femme participant à l'expérience correspondait à Evan. Et lui avait peur qu'ils se soient trompés. Car si l'appartement était assez agréable et spacieux pour une seule personne, il fallait admettre que pour deux, ça devenait plus compliqué.

Le jeune homme y était d'ailleurs en ce moment-même. Après avoir passé quelques temps à découvrir les alentours, il y était retourné et avait exploré l'endroit où il vivrait pendant un an. Ça n'avait rien à voir avec l'appartement dans lequel il vivait à Philadelphie, et quelque part, c'était un peu rassurant pour Evan. Car ici, il ne risquait pas d'être perturbé par le vide autour de lui, surtout s'ils étaient deux. Ce qui l'avait le plus dérangé, c'était tout de même la chambre à coucher. Elle était sympa mais il n'y en avait qu'une et le lit à l'intérieur était un grand lit double. Ce qui signifiait qu'ils devraient soit le partager, soit tirer au sort qui aurait la chance de dormir dedans. Enfin... Evan savait parfaitement que ce ne serait pas lui, il s'était déjà fait à l'idée de passer ses nuits sur le petit canapé du salon. On l'avait élevé avec convenance et même si l'idée ne le réjouissait pas particulièrement, il était trop poli pour demander à une femme de dormir sur le canapé.

Evan se laissa tomber sur celui-ci et poussa un soupir tandis qu'il observait les alentours. Rien dans cet endroit ne lui appartenait et c'était un peu perturbant de se retrouver dans un lieu aussi peu familier, en sachant qu'il y passerait énormément de temps. Il n'avait pas apporté énormément d'effets personnels. C'était ce qu'on lui avait conseillé de faire avant qu'il n'arrive ici et ça lui avait paru une bonne idée sur le coup. De toute façon, qu'aurait-il pu amener ? Certainement pas une photo de ses parents, en tout cas.

Il n'était pas assis depuis plus de quelques secondes lorsqu'on frappa trois coups à la porte d'entrée. Evan sursauta sous le coup de la surprise. Il ne s'était certainement pas attendu à avoir de la visite. Chacun des habitants devait être dans son appartement en ce moment, en train de découvrir son environnement ou son colocataire. On avait d'ailleurs précisé à Evan que chacun des habitants aurait la clé de l'appartement dans lequel il vivrait. Il ne voyait donc pas pourquoi la jeune femme qui partagerait sa vie frapperait à la porte. Mais il se leva tout de même, sentant une immense boule se former dans son ventre. Il n'avait pas été aussi stressé depuis des années.

Tentant de rester debout, le jeune homme s'agrippa à la poignée de la porte et l'ouvrit, laissant apparaître une jolie rousse au sourire éblouissant. Il en resta quelques secondes un peu vacillant. Il s'était attendu à tout, mais certainement pas à ce qu'il voyait désormais. Peut-être que cette fille ne serait pas si mal pour lui, après tout. Avant qu'il ait le temps de reprendre ses esprits, la jeune femme s'était déjà glissé dans l'appartement et avait déjà commencé à parler. Evan se retrouva quelque peu enlisé sous le flot de paroles de la nouvelle venue, qui semblait ne jamais vouloir cesser de parler. Le jeune homme la regardait de ses yeux verdoyant en se demandant s'il était en train de rêver ou si cette pipelette se tenait bien devant lui. Remarquant peut-être sa perplexité ou son manque total de réaction, la jeune femme se décida tout de même à se présenter, tendant une main à Evan. Le jeune homme écarquilla les yeux et se racla la gorge avant de serrer la main devant lui et de se présenter à son tour.

« Salut, moi c'est Evan. Evan Sharman. Et je suis ravi de te rencontrer. »

Il n'était pas encore certain d'être sincère en disant cela. Pour le moment, elle ne le décevait pas et il avait envie de la connaître. Mais il n'avait jamais vécu avec une femme et celle-là semblait particulièrement... féminine -comme quoi, même le prince Sharman* pouvait avoir des a priori sur les femmes. Et s'il finissait par ne plus supporter la cohabitation ? Elle avait l'air de parfaitement correspondre à ce qu'il aimait chez une femme. Rien que sa crinière de feu était un premier bon indice. Mais vivre avec quelqu'un pouvait tout changer. Et dans leur cas, peut-être même tout gâcher. Le jeune homme chassa ces pensées idiotes d'un geste de la tête et reporta son attention sur Roxanne.

« Alors euh... Bienvenue chez nous.  Tu veux que je te fasse visiter ? »

A peine avait-il eu poser la question qu'il le regretta. L'appartement était tellement petit -en tout cas, il lui paraissait minuscule tout à coup- qu'elle ne pouvait vraiment pas se perdre. Mais il lui avait demandé et ça lui semblait honnêtement être la meilleure chose à faire à cet instant.  


© Daph




* Toutes mes excuses pour ce jeu de mot pourri :x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne Lefèvre
messages : 33
emploi : Ingénieur
partenaire : Evan

MessageSujet: Re: (habitation) it's the brand new day -- Evan.   Mar 18 Aoû - 15:42


It's the brand new day

L'incandescence s'accommode-t-elle du bonheur ? Le bonheur, de l'incandescence ? La tranquillité, de la passion ? La passion, de la vie ensemble ? Marche-t-on ailleurs que sur un fil quand quand on vit réellement sa vie au lieu de la subir ?
ft. Evan Sharman.

L’appartement est plutôt cosy. Encore un peu impersonnel à son gout mais cela s’arrangera vite. Pour sûr. Vous allez y mettre un peu d’ordre. De l’entrée, elle ne peut voir grand-chose. Elle se penche légèrement, comme pour essayer de voir des choses que ses yeux ne voient pas. Roxanne est survoltée, à l’intérieur, et cela transparait quelque peu sur ses traits mais elle se contient. Tu as une année entière pour découvrir tous ces petits défauts qui font d’elle cette personne. Intéressante, elle l’espère. Elle espère également que tu le seras tout autant. Mais quelque chose dans ton regard lui souffle que les choses se passeront de façon… intéressantes.

Roxanne t’observe, plus attentivement. Tu sembles un peu plus jeune qu’elle. Peut-être bien. Tu n’en es pas moins beau garçon. Cette année s’annonce bien, vraiment. Finalement, cela aurait pu être pire. Elle remarque ton regard, elle sourit. Tu me jauges, je te jauge. Tu n’es pas le seul qui apprécie le spectacle. Mais elle décide de ne pas trop s’attarder, pour la politesse, elle regarde ailleurs. Vers l’intérieur de l’appartement qu’elle a hâte de découvrir à son tour. Il n’y a pas de raison que tu gardes ce plaisir pour toi seul. Mais elle n’a même pas besoin de prendre congé, bientôt tu lui proposes de lui faire visiter votre chez vous. Elle hoche la tête, vindicative. « Ça sonne bien. » Comme si vous veniez de trouver un nom à cet appartement.

Elle se tourne complètement vers l’appartement. « Bonne idée, fais-moi donc visiter ! » Mais la chipie n’attend même pas que tu prennes les devant, elle passe devant et entre dans au cœur du sujet. Trop excitée pour attendre. Trop excitée pour t’attendre. Finalement elle n’aura peut-être pas besoin de toi pour faire le tour du propriétaire. Dans le fond, ce n’est pas si grand que ça. Une fois qu’elle eut trouvé le salon, elle se précipita vers la cuisine. « J’adore… par contre je n’ai jamais été grande cuisinière, mais c’est le moment d’apprendre… non ? » Elle se retourne un instant pour te sourire, persuadée que tu suis derrière. Moulin à paroles. Elle espère que ça ne te perturbera pas trop.

Elle repasse devant toi, les étoiles plein les yeux. Une enfant devant ses cadeaux le jour de Noël. Pourtant, le cadeau pourrait être empoisonné. Et si vous ne vous entendiez pas ? Et si ça se passait mal ? Mais peu importe. Elle retraverse le couloir, elle ouvre les portes closes. Un bureau, une salle de bain… Une chambre. Elle s’y arrête. Un peu surprise. Une seule chambre ? Un seul lit ? La Société était-elle assez présomptueuse pour former elle-même les couples ? Elle scrute le matelas pendant qu’elle réfléchit à la situation. Elle n’a aucun problème avec l’idée de dormir avec toi. Elle a toujours aimé dormir avec quelqu’un. Mais ce serait pour un an. Elle qui n’a jamais tenu une histoire plus de deux semaines. Qu’adviendra-t-il ensuite, si après deux semaines, tu n’en peux plus d’elle ?

Peut-être ne faut-il pas chercher la petite bête, chercher le problème où il n’est pas. Peut-être. « Une seule chambre alors ? » Elle qui a pourtant toujours quelque chose à dire. Elle réfléchit. Elle évalue la situation sans te regarder. Puis à un moment donné, elle le fait, avec un petit sourire malicieux. De quoi a-t-elle peur dans le fond ? Elle est là pour que sa vie change. Cela commence maintenant. « Je prends le côté gauche du lit, près de la fenêtre. Et pas de mains baladeuses pour moi comme pour toi. » Elle lui tend alors la main, retrouvant son dynamisme : « Marché conclu ? » Non, elle n’avait pas pensé une seule seconde à lui proposer le canapé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (habitation) it's the brand new day -- Evan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(habitation) it's the brand new day -- Evan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un programme de coopératives d'habitation à vocation sociale
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )
» Evan Bourne VS Alberto Del Rio
» Evan Bourne Vs Dolph Ziggler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made up life :: 
La Ville
 :: 
quart sud-ouest
 :: 
Habitations
 :: 
Tranche ouest
 :: 
Bâtiment A8
-