forum rpg city utopique basé sur une expérience sociale dans une ville écologique et sortie de nulle part et inventé de toute pièce
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ouverture du forum le 2/08/2015 les administrateurs vous souhaitent la bienvenue

Partagez | 
 

 Sujet commun: Premières impressions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La Société
messages : 196

MessageSujet: Sujet commun: Premières impressions   Dim 2 Aoû - 12:25


Bienvenue
dans la société

« à présent, vous allez être intégré. »
la voix d'i.l.a résonne à nouveau dans ce dernier sas et sans savoir pourquoi vous êtes partagé entre appréhension et excitation. étape après étape vous avez suivi le programme que la société vous avez imposé et après ce qui a semblé être des heures enfermés dans chaque sas, l'extérieur vous manque. un bip résonne et une lumière bleu paraît au dessus de vous. sur le côté, un compartiment vous apparaît avec une montre, un badge et un plan. d'une voix toujours aussi calme, i.l.a vous explique pas à pas ce à quoi servira chacun des instruments à votre disposition. aussi, une fois que vous les avez tous en main, une porte paraît devant vous et s'ouvre lentement, laissant échapper une grande lumière blanche.

« bienvenue dans la société »

topic commun.
▸ le but de ce topic est de donner les premières impressions de votre personnage suite à son entrée dans la Ville. Ce qu'il voit, ressent, perçoit... les arrivées se faisant progressivement sur le forum et dans le rp, il peut rencontrer des gens et ainsi découvrir les impressions des autres aussi. n'hésitez donc pas interagir entre vous.

n'oubliez pas de mettre le nom des gens avec qui vous dialoguez en gras pour faciliter la compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeuplife.forumactif.org
avatar
Seren Ishikawa
messages : 196
emploi : ingénieur agronome
partenaire : non attribué

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Dim 2 Aoû - 22:08


   
   
A whole new world

   Glissement velouté de la porte qui s'ouvre devant elle, la lumière du soleil presque douloureuse tant elle contraste avec les néons qui régnaient en maîtres jusqu'ici, et elle peut sentir son ventre se gonfler tandis qu'elle inspire, se creuser quand elle expire. Calmement, lentement, comme on leur a appris. Inutile de s'inquiéter, sa nouvelle vie commence ici, et tout ira bien. Elle va pouvoir se recréer ici, ramasser ses pièces et reconstituer le puzzle, le repeindre et lui rendre ses couleurs. Si ses mains tremblent à ses côtés tandis qu'elle fait ses premiers pas dans la lumière, c'est sous le coup de l'excitation, pas à cause de l'appréhension qui reste ancrée en elle et la pousse à rester sur ses gardes. Elle est trop fatiguée d'avoir peur pour retomber dans ce cercle, et serre machinalement les poings avant de passer le sas et découvrir son nouvel univers.

C'est le vert qui la frappe en premier. Partout des plantes, le long des murs, le long de la rue, et elle sourit en voyant le végétal se mêler de la sorte au verre et au bois avec harmonie, séduite et déjà plus détendue. Il y a des plantes, partout, et elle ne peut pas s'empêcher de laisser ses doigts errer sur une liane tandis qu'elle laisse ses pieds la tirer en avant. Elle ne sait pas si elle s'éloigne de sa résidence ou s'en approche, mais elle s'en moque. Pour l'instant, elle veut juste explorer l'endroit, navigant entre les corps sans jamais les toucher. Il n'y a pas encore grand monde; avancer est aisé. Ses pas ralentissent alors qu'elle se laisse absorber dans sa découverte, visage se tournant de-ci de-là, rire léger et sourire émerveillé aux lèvres. Ses cheveux nouvellement courts laissent le vent jouer dans sa nuque, et elle apprécie de sentir sa tête légère, apprécie de se sentir légère.

Cette nouvelle chance, elle compte bien la faire sienne, et ne jamais la relâcher.
   
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Max S. Inglewood
messages : 104

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Dim 2 Aoû - 23:27


   
   
A whole new world

   Lorsque la porte s'ouvrit devant elle, Max ne put s'empêcher de mettre un bras devant ses yeux pour les protéger de la lumière vive qui avait envahie son champs de vision. Elle mit quelques secondes à se remettre et à pouvoir regarder autour d'elle. Pourtant, ça ne la dérangeait pas. Elle venait de passer la plus grosse étape. Changer de vie, changer de coiffure, de couleur de cheveux, faire selon ses envies et non selon celles de la société dans laquelle elle vivait. Elle n'avait pourtant pas changé grand chose, son style vestimentaire lui convenant parfaitement bien. Mais elle se sentait tout de même comme une nouvelle elle. Une nouvelle Max, prête à tout pour avoir la vie dont elle rêvait.

C'est sur cette pensée qu'elle osa avancer, et rouvrir les yeux. Des bâtiments blancs, dont on aurait pu dessiner la perfection. Sans doute n'y avait-il pas un seul défaut dans ces édifices, immenses, à l'image de la rue qui lui faisait face. Une grande rue, effaçant l'idée d'étouffement qui émanait de chaque ville. Le nez en l'air, Max observa plus en détail ce qui se trouvait devant elle. Avec un sourire, elle put voir qu'elle arrivait à observer à l'intérieur des bâtiments grâce aux vitres en verre, et que chaque personne semblait travailler à corps perdu. Sans doute pour donner plus de vie à ce lieu déjà magnifique. La blonde se dit qu'elle pourrait sans doute observer le lieu, sans bouger, durant des heures, mais son instinct lui dictait d'avancer. Elle voulait voir ce qu'il avait d'autre à lui offrir, elle en aurait presque ressenti le besoin.    
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Gray
messages : 159
emploi : Médecin (aux urgences)
partenaire : Max S. Inglewood

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Lun 3 Aoû - 6:34


   
   
A whole new world

   J’avais mis un temps fou à me décider sur une question en particulier. Une seule. Qui pourtant coulait de source. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire ici ? Non ce n’était pas mon métier que j’essayais de fuir en venant ici puisque, apparemment, il me fut impossible d’y renoncer. L’incertitude me gagnait et je n’aimais pas ce sentiment. Non, j'exécrais ce sentiment aurait été une formule plus juste. Alors, pourquoi étais-je la ? Allais-je trouver la réponse quelque part ?

Quoi qu’il en soit, d’avoir tant traîné j’avais la désagréable impression d’être en retard, de risquer de rater quelque chose alors je pris les objets que l’on me remis. Glissais le badge dans une poche, enfilait la montre à mon poignet et m’engageais vers la sortie sans plus tarder.

La lumière fut éblouissante, presque douloureuse. Splendide transition s’il en est, qui marquera sans doute mes souvenirs telle celle du passage en un monde parallèle, différent. Et pourtant proche.

Devant moi, les bâtiments principaux se dressaient et déjà je voyais quelques-uns de ces “citoyens” s’affairer ou découvrir leur environnement tout comme moi. Au fond, je sentais qu’il n’y avait pas de temps à perdre alors avançons. Il ne fallu pas longtemps pour que je repère l'hôpital et dépliais donc ma carte afin de me situer un peu. Le logement attribué se situait dans le quartier attenant, je n’avais plus qu’à m’y rendre.

Sauf que je préférais tout d’abord passer voir ce qu’il en était derrière les hauts murs blancs. Difficile de changer du jour au lendemain et impossible de ne pas céder à la tentation que d’aller m’assurer de l’organisation et du sérieux du personnel en place

Toute cette verdure en pleine ville, c’était assez impressionnant. A Londres, il y avait bien les parcs et autres jardins plus ou moins privés mais clairement rangés derrière murs et grillages, comme évitant qu’ils ne s’échappent ou qu’on en profite pleinement. Ici, ils tendaient pratiquement les bras, incitant à s’y attarder. Ce que je fis. Je m’attardais, amplifiant encore mon sentiment de perte de temps mais de poser mes pieds sur le sol meuble faisait un bien fou au fond. J’observais autour de moi, prenant déjà mes marques et le lieu ou je viendrais certainement lors des pauses.

J’entrais donc dans l'hôpital, non pas par la grande porte mais par l’entrée des urgences. Sans mot dire, j’observais, me promenant tel un touriste. Une femme à l’accueil releva à peine la tête. Je la saluais juste et notais que lorsque je reviendrais il faudra que l’on discute un peu de normes de sécurité et que de laisser flâner n’importe qui sans au moins lui demander ce qu’il faisait la n’en faisait pas partie. Continuant ma visite, je fus presque embouti par une infirmière très jeune et trop pressée qui s’excusa avant de repartir vers l’un des blocs. Je l’y suivis, restais sur le pas de la porte et la regardais faire. Elle avait l’adresse d’une stagiaire de seconde année mais ne causerait la mort de personne, du moins pas aujourd’hui. Je sentais que j’allais me plaire ici.

   
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Alexander Gray le Lun 3 Aoû - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaelle.bbgraph.com/
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Lun 3 Aoû - 12:32


   
   
A whole new world



A whole new word.


Feutrée. Chaque sas avait enveloppait le silence et m'avait empêché de penser à ma décision.  J'avais presque oublié ce qui se passait à l’extérieur. J'observais chaque pièce avec un peu plus de fascination et d'effroi. Je n'étais pas friande des ambiances futuristes. Pourtant, tout en moi semblait se reposer. J'étais presque bien. J'étais presque apaisée.
Le dernier sas. Une voix m'indiqua la fin du labyrinthe.

D'un coup je ressentis toutes les émotions qui m'avaient quitté revenir en moi. La curiosité. L'appréhension. L'émerveillement. La peur. Toujours. Soufflante. Berçante. Ma peur. Je n'écoute plus la voix. Je prends chaque objet qu'elle m'indique. Je suis une enfant apeurée qui entre dans un conte fantastique métallisée. La porte glisse. La lumière entre. Avec elle mon sentiment de n'appartenir à aucun monde. Ni celui que je vais quitter pour un an, ni l'autre qui m'attend. Je suis dans un entre-deux. Ce n'est pas désagréable. J'aurais aimé rester ici. Me rouler en boule ici, dans un coin. Je plisse les yeux. Nous sommes un peu des plantes tant la lumière nous fait du bien.

Je reviens lentement à moi. C'est un renaissance. Je ne sais pas qui a pensé ce fonctionnement mais il a bien étudié son sujet. Un résurrection. Pour une fois, une rare fois, j'ai l'impression d'être vraiment. Je suis enfin un personnage. Je peux enfin me laisser conduire. Je suis loin des choses, des autres et en même temps si prêt. Il n'existe plus la Daisy qui se mord la langue, apeurée. Qui se mord les doigts. Je suis prête à vivre loin de tout. Je passe la porte. La lumière étourdissante s'amenuise, devient celle du jour et inonde ce qui semble être un jardin. Je suis Morgane. Je caresse les premières feuilles que je croise. J'aime les jardins. Celui ci est beau. Un mélange harmonieux de couleur, de forme. Un bon paysagiste quoi qu'il en soit.

Le dos droit, les cheveux parfaitement attachés, je m'avance dans ce qui va être ma nouvelle ville. Le sol est humide, la terre est gorgée d'eau pour les plantes qu'elle nourrit. C'est beau. Je suis dans un rêve. Oui. Je viendrai courir ici, il y a certainement un petit sentier. Ça me rappellera la campagne anglaise. Verte et humide.
Je ne pense pas à l'avenir. Je suis ici, là, maintenant. Pour une minute, rien qu'une minute, j'oublie ma vie antérieur, de ma naissance aux sas qui précèdent ma renaissance. Pourtant, une pointe désagréable vrille mes poumons. Merde. Je ne suis pas un personnage. Je vais devoir, encore, vivre avec moi-même. Avec d'autres gens.

Reprends-toi. Tes pensées s’emmêlent. Tu t'emballes.
Souffle.
Comme le vent est doux.
   
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Mer 5 Aoû - 1:39

It's a new dawn, it's a new day, it's a new life. ft. everyone.

Bip.

Allez Joce, à toi la liberté, je me dis pour me donner du courage. Dépossédée de mes biens, je me retrouve avec ma carte, mon badge et ma montre, comme tout le monde. Beau modèle d'égalité, on démarre tous avec les mêmes objets, j'aime bien le concept. La lumière du jour m'éblouit et je cligne quelques fois des yeux avant de m'habituer à l'éclairage naturel avant de réaliser que derrière cette lumière blanche se cachent en fait bâtiments blancs et rues claires. La pelouse aussi parfaite que sur un terrain de football, les murs propres comme s'ils venaient de sortir du sol, je reste sans voix devant cette pureté ambiante qui émane de la ville. Je respire un grand coup et j'ai quasiment la sensation de m'étouffer avec l'oxygène - où est la pollution à laquelle je suis habituée ? - et je suis juste obligée de rester immobile quelques secondes.

Tu es à l'intérieur, ça y'est !
Mon scepticisme - imaginez l'enfant caché de Saint Thomas et Nietzsche ? C'est moi - m'avait poussée à peindre un portrait bien plus dystopique du programme. Un monde tout gris et liberticide et sale. Pour le meurtre des libertés, je ne pouvais pas encore le dire, par contre pour la couleur et la propreté je m'étais salement /oh/ trompée. Je pourrais m'habituer à vivre ici toute l'année, je décrète rapidement.

C'est l'heure du nouveau départ. Ici, personne ne me connaît, c'est l'occasion d'apparaître sous mon meilleur jour et ne pas laisser le temps à mes futurs voisins de juger mon apparence ; mes cheveux blonds ont laissé la place aux bruns, dissuadant j'espère les personnes venant à peine de me rencontrer de se permettre quelques blagues capillairement ridicules.

Le sourire au coin des lèvres, le défi dans les yeux, j'avançai d'un pas déterminé dans une rue choisie au hasard, observant rapidement les quelques personnes que je trouvais dans mon champ de vision. J'étais en train de me demander si la jeune femme aux cheveux d'un blond presque blanc qui marchait quelques mètres devant moi savait où elle allait mais je perdis rapidement le fil de ma pensée lorsque mon pied rencontra le bord d'un pavé que je n'avais pas vu et - je me retrouvai à terre, non sans avoir laissé échapper une sorte de "boargh!" de surprise.

J'en eus presque envie de pleurer. A peine cinq minutes ici, je trouvais déjà le moyen de passer pour une cruche ? Je rouvris les yeux - depuis quand ils étaient fermés ? - et vérifiai rapidement que je n'avais rien de cassé. Rien, hormis le talon de ma chaussure droite. Fantastique. Agenouillée au sol et avec toute la dignité qu'il me restait - peu, donc - je commençai à ramasser mes précieux badge, carte et montre qui m'avaient accompagnée au sol. "Fantastique", je murmurai en grognant pour dissimuler ma gêne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lukas A. Strife
messages : 10
emploi : Mécano
partenaire : Garrett F. Hale

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Mer 5 Aoû - 10:53

Welcome to the new world
Les cobayes

QUOTE/SOUS TITRE DU RP ✻✻✻

Passer de salles en salles... Ecouter sans cesse la voix monotone de I.L.A... L'espace d'un instant, je me pris a regretter d'être entrer dans cette expérience presque surréaliste. J'ai du me séparer de la photo d'Anel que je possédai depuis déjà de nombreuse années. Je dois dire que cela ne me fais pas vraiment plaisir, mais c'est le prix a payer si je veux obtenir ce que l'on nomme une vie optimum. Je ne sais combien de temps le test dure en tout mais une fois cela fait me voilà devant la porte.

La fameuse porte... Celle qui me permettra d'accéder a une nouvelle vie. Devant cette porte se trouve alors la carte de cette ville dite parfaite mais aussi une montre sans doute pas tout innocente, un genre de montre comme dans les dessins animés du style... euh mince comment ça s'appelle... ? Pas ghostbuster la... Ha ça y est ! Monster Buster Club ! Il adore ça. Un sourire un peu fatigué éclaire mon visage. Je met tranquillement ma montre et mes papiers dans la poche pour finalement que garder la carte à la main. Lentement la porte s'ouvre dans un bruit fluide et semblable a un duvet que l'on traine sur le carrelage d'une maison.

La porte s'ouvre enfin, la ville est propre, presque trop propre, cela me fait doucement frissonner, j'ai l'impression que cette ville n'as pas d'âme, comme si elle n'était qu'un simple décors de cinéma, mais cela doit être la première impression. Je soupire et me décide enfin à faire le premier pas à l'extérieur. La porte se ferme avec le même bruit feutré que tout à l'heure. Je dois dire que je ne suis pas rassuré mais je m'avance dans cette ville pour l'instant presque fantôme. Je regarde autour de moi, ça va je ne suis pas tout seul dans cette ville de cinéma. Je me plonge dans l'étude de la carte quand j'entend un boarg et le bruit si particulier d'un talon qui casse et d'un corps qui tombe au sol. Je tourne la tête vers la source du bruit. Une jeune femme est agenouillé au sol en grognat. Doucement je m'approche d'elle.

-Tout va bien mademoiselle ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Keith O'Grady
messages : 35
emploi : Pompier

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Mer 5 Aoû - 14:45



A whole new world.

Après être passer par de multiples étapes pas très agréables, c’est l’heure de sortir de cet endroit. Enfin, d’y entrer. Dans le sas se trouve un plan, une montre, et un badge. Avant de les prendre, Keith inspecte les lieux, les objets, au cas ou. Finalement, il attrape la montre qu’il accroche sur son poignet, attrape le plan et le badge avant de sortir. Lumière. C’est la première chose qui surprend, ça saute aux yeux. Fronçant les yeux, O’Grady avance dans cette nouvelle vie. Du moins pour lui, c’est la continuité de sa vie unique, arborant un nouveau chapitre, voir mieux, un nouveau tome. Regardant ses vêtements, le blond secoue la tête n’aimant visiblement pas sa tenue, puis il est finalement attirer par l’univers qui se tient sous ses yeux. Il n’y a pas à dire, c’est beau, voir trop beau. Tout à l’air si parfait, si optimal. Il soupire puis jette un œil sur ses objets personnels avant d’écouter ce que la voix lui dit. L’ancien militaire s’avance alors doucement vers sa nouvelle ville, d’une démarche plutôt rassurante, étonnement aux autres qui sont autour de lui. Il y a de tout, des hommes, des femmes, des brunes, des blondes, des bruns, des blonds, de tout. Une diversité qui semble intéressant. Néanmoins, Keith reste à l’écart des cobayes exprès, n’ayant qu’une seule envie : prendre possession de sa demeure. La seule chose qu’il ne sait pas, c’est qu’il ne sera pas tout seul là-bas. D’ailleurs, il ne sera jamais seul désormais, car la société sera là, toujours avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Max S. Inglewood
messages : 104

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Mer 5 Aoû - 17:19


   
   
A whole new world

   Max n'en revenait pas. Ce qu'elle avait devant elle était bien au-delà de ce qu'elle aurait pu espérer de sa nouvelle vie. Bien entendu, elle n'avait encore rien vu, mais elle s'attendait à tomber sur quelque chose comme ... Un nouveau Londres. N'ayant connu que la capitale anglaise comme point de repères, elle se disait que toutes les villes, de près ou de loin, ressemblait à la sienne. Une ville restait une ville, après tout. Mais non, rien  à voir avec Londres, ici, tout paraissait propre, neuf, beau. N'allez pas croire que la blonde avait une dent contre sa ville natale, bien au contraire, elle était londonienne et le resterait, mais elle n'avait jamais réellement été très villes. Pour elle, s'enfermer dans un endroit comme Londres équivalait à étouffer, et s'il y avait bien quelque chose dont la jeune femme ait réellement besoin, c'était d'air. Air qu'elle avait trouvé ici. Bien qu'elle ressente la dimension urbaine de l'endroit, la Inglewood remarquait également qu'elle n'avait pas à lutter contre l'envie de mettre à terre tous les bâtiments autour d'elle pour se forger une plaine. C'était grand, espacé, aéré. Un grand sourire aux lèvres, la jeune femme leva le nez vers le ciel.

Mais alors qu'elle avançait au gré des rues, la jeune femme sursauta, un grand bruit derrière elle suivit d'une exclamation s'ensuivant. Se retournant, elle put observer qu'elle n'était plus seule, dans la rue, chose qui la soulagea grandement. Trop impressionnée par les environs, la jeune femme avait complètement oublié la sociabilité, et n'avait salué personne. Alors, lorsqu'elle vit une autre personne, au sol, qui avait l'air de s'être tordu la cheville, Max s'empressa d'aller à son encontre. Pas assez rapide pourtant, un homme intervint avant elle, ce qui la fit doucement hausser les épaules: rencontrer deux personnes au lieu d'une ne pouvait être que bénéfique après tout !

Déterminée à faire de nouvelles rencontres, en ce premier jour d'une toute nouvelle vie, elle s'approcha du duo, sourire aux lèvres, puis se pencha pour aider la brune qui se trouvait devant elle à réunir le peu d'affaires qu'elle avait à la main quelques minutes auparavant. " Tiens, ça va toujours plus vite quand on s'y met à plusieurs ! Je te conseille d'enlever tes chaussures, tu marcheras toujours mieux pieds nus." Se relevant, la blonde se fit la réflexion, en voyant l'état de la chaussure de sa toute nouvelle connaissance, que porter des baskets était on ne peut plus bénéfique. " Je m'appelle Max ! Vous aussi vous venez d'arriver, tous les deux?"  
AVENGEDINCHAINS


[HS : je vous squatte mais comme ça je me fais des copains (aa) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Jeu 6 Aoû - 1:59

It's a new dawn, it's a new day, it's a new life. ft. everyone (mais surtout Lukas et Max)

Allez, c'est pas bien grave. Peut-être même que tu vas lancer une mode, Joce, si tu arrives à claudiquer avec élégance ! Je me raille sans scrupule lorsque j'entends une voix masculine un peu au dessus de moi. Nouveau bon point pour la ville : les habitants sont plutôt civilisés. Quelques âmes ingrates auraient pu rester à distance et bien rire de ma maladresse, mais a priori aucun gloussement moqueur ne se faisait entendre. Tout en relevant la tête pour observer mon interlocuteur, je fis un vague geste de la main censé signifier que tout allait bien et lui souris, un peu embarassée. "Ca va, merci, j'ai été surprise mais je n'ai rien ! Je voulais observer le bitume d'un peu plus près" je réussis à plaisanter pour dédramatiser.

Je raccroche la montre à mon poignet après avoir vérifié qu'elle n'était pas abîmée et la jeune femme blonde que j'avais aperçue tout à l'heure revient sur ses pas pour m'aider à son tour. Soit je suis tombée sur deux anges gardiens, soit la sélection à l'entrée ne garde que les bons citoyens ! Je décide de suivre le conseil de la jeune femme et enlève mes chaussures, que je risque d'avoir du mal à remettre un jour de toute manière - elles finiront dans la prochaine poubelle que je croise, c'est l'issue inévitable lorsqu'on me fait mordre la poussière ! -. Le sourire de la jeune femme me gagne et je lui en offre un en retour, qui ressemble moins à un rictus gêné que le premier.

Je quitte enfin le sol et me relève, soulagée de ne ressentir qu'une légère douleur à la cheville, qui relevait plus de la gêne que de la véritable souffrance : j'aurais vraiment abusé de leur patience si je m'étais en plus écroulée dans leurs bras à cause d'une entorse. Sans la hauteur grappillée par les talons, je me sens bien petite du haut de mon mètre 57 et dois lever le regard pour voir mes interlocuteurs. "Je suis sortie du sas il y a littéralement 2 minutes, je découvre tout juste la ville" je réponds à Max et détourne quelques instants mon regard vers ce monde qui nous entoure. "Je suis Jocelyn" j'ajoute finalement, un sourire aux lèvres - damn, cet enthousiasme est contagieux -. Mon accent tranche avec le leur (j'ai rapidement reconnu l'accent anglais, autant chez Max que chez l'homme, j'ai assez dévoré de séries britanniques pour savoir les repérer !) et je me demande alors de quels pays seront originaires les habitants de la ville. La logique aurait voulu une majorité d'américains mais je suis impatiente de découvrir toutes ces personnes aux origines multiples.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roxanne Lefèvre
messages : 33
emploi : Ingénieur
partenaire : Evan

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Ven 7 Aoû - 12:26


A whole new world

Dream, send me a sign, turn back the clock give me some time. I need to break out and make a new name, let's open our eyes to the brand new day, it's the brand new day
Everyone.

Vous êtes tous là, vous ne la voyez pas. Elle vient d’arriver à pas feutrés dans cette nouvelle ville. Dans cette nouvelle expérience. Parce que c’est ce que c’est, une nouvelle vie peut-être, mais ce séjour a son échéance. C’est une expérience. C’est ainsi qu’elle le voit. Elle a hâte vous savez. De découvrir ce qu’on leur réserve, à elle et aux autres. Ses yeux furètent alentours, ses mains crispées sur les objets qu’on lui a donné. Son cœur s’emballe, c’est là qu’elle voulait être. Ce n’est peut-être pas l’espace, mais c’est différent. C’est autre chose. Et ça n’a rien à voir avec qu’elle était avant. Pendant un an, on oublie l’astrophysicienne. Pendant un an, elle est Roxanne, ingénieur de la ville. Elle aime bien, ça sonne bien. Mais ça ne l’empêchera pas de compter les étoiles le soir.
Roxanne arpente les lieux, sans chercher à attirer les regards malgré sa chevelure flamboyante. Elle observe ces gens, ces hommes et ces femmes qui, comme elle, tentent une nouvelle vie, un nouveau jeu. Elle finit par trouver un banc, sous un arbre, pour s’y assoir et observer cette population qui dès aujourd’hui est la sienne. Ce sont ses voisins qui déambulent devant elle, des amis peut-être et des gens qui ne la comprendront pas, encore. Elle n’espère bien. Et elle espère tout à la fois. La Société est fascinante, elle compte bien profiter de chaque chose que celle-ci lui offrira. Et vous, êtes-vous prêts ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lukas A. Strife
messages : 10
emploi : Mécano
partenaire : Garrett F. Hale

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Ven 7 Aoû - 17:36

Welcome to the new world
Les cobayes

QUOTE/SOUS TITRE DU RP ✻✻✻

"Ca va, merci, j'ai été surprise mais je n'ai rien ! Je voulais observer le bitume d'un peu plus près"

Je ne rigole pas, je souris simplement. C'est pas pour rien que l'on me nommé de manière plus ou moins discrète le bloc de glace. Je ne suis pas quelqu'un de très expressif en général. Je suis ... Ben un bloc de glace qu'il faut savoir manier si on veux pas se prendre un pain dans le museau sans prévenir. Je me penche doucement pour ramasser sa carte abimé quand une jeune femme a la chevelure courte se dirige vers nous avec un pas un peu trop rapide pour être naturel.

" Tiens, ça va toujours plus vite quand on s'y met à plusieurs ! Je te conseille d'enlever tes chaussures, tu marcheras toujours mieux pieds nus."

Si il y a bien une chose qui me fascine chez les femmes, c'est leur capacité a marché sur des chaussures a talons qui se rapproche bien plus des échasses que du reste. C'est un talent que nous les hommes nous ne pouvons avoir. Enfin sauf les drag queen et les travestis, mais c'est des catégories a part entières.

" Je m'appelle Max ! Vous aussi vous venez d'arriver, tous les deux?"

"Je suis sortie du sas il y a littéralement 2 minutes, je découvre tout juste la ville. Je suis Jocelyn"

Je suis surpris par ce flot de paroles qui vient de ce faire en même pas quelques secondes. La jeune femme dénommé Jocelyn s'est rapidement redresser et a bien vérifier que sa montre fonctionner, au pire, ceux qui ont mis en place ce programme lui aurait remplacer, c'est pas une montre le plus important.

Je sens leur regard sur moi vu que je n'ai toujours pas répondu aux questions qui viennent juste d'être poser. J'ai ce que j'appelle communément dézoné, autrement dire, j'ai des bug sans pour autant que cela soit dangereux enfin sauf si je dézone en marchant là ça peut devenir dangereux.

-Lukas, enchanté de faire votre connaissance et je viens juste d'arriver oui...

Je regarde autour de moi, les gens affluent, ils sont curieux de découvrir ce nouvel endroit pleins de promesses mais sans doute de désillusions.

-Sans être indiscret pourquoi êtes vous ici ?


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Sam 8 Aoû - 21:54

Il n'y avait rien d'effrayant à voir une porte s'ouvrir, et pourtant tu te sentais gagnée par une certaine appréhension alors que devant toi se présentait ce qui serait ta vie pendant une année entière. Une main devant tes yeux pour te protéger et t'habituer à la luminosité, tu observas les personnes qui participeraient tout comme toi à cette expérience.
Tu te demandais lesquels avaient finalement décidé de garder leur apparence d'origine et quels étaient ceux qui avaient cédé à l'envie de devenir quelqu'un d'autre. Pouvais-tu vraiment donner ta confiance à ces gens ? Tu soupiras ; réfléchir amenait pour le moment beaucoup trop de questions dont tu n'avais pas les réponses et tu préférais ne pas encombrer ta tête avec ce genre de choses.

Tu regardas les affaires que l'on t'avait confiées Armance, si on ne t'avait pas menti, la montre affichait ton état de santé et te permettait de communiquer avec les autres habitants tandis que le badge devait te mener à ton logement. Rien de bien compliqué donc. Sauf que tu répugnes à rester seule, tu n'as guère envie de t'isoler dans les appartements que l'on t'a donnés et peut-être manquer ta chance d'en apprendre plus sur ceux avec qui tu partes sûrement beaucoup plus que tu ne le penses.

Tes pas te mènent vers la grande horloge que tu distingues déjà, mais la crinière aux reflets roux d'une femme assise sur un banc attire ton attention alors même qu'à quelques mètres plus loin tu peux voir la silhouette d'une jeune femme qui semble absorbée par le spectacle de la végétation.
Un instant tu hésites, incertaine de la conduite à adopter, avant de finalement te lancer :

« Excusez-moi ? »

hrp : Seren et/ou Roxanne c'est à qui à l'envie de parler avec Armance ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seren Ishikawa
messages : 196
emploi : ingénieur agronome
partenaire : non attribué

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Lun 10 Aoû - 10:20


 
 
A whole new world

  Autour d'elle, les gens continuent d'arriver tandis qu'elle se perd dans la contemplation des plantes qui l'entoure et l'apaise avec leur odeur familière. Pour l'instant, elle résister à la tentation de simplement se baisser et plonger ses doigts dans la terre sombre qu'elle devine riche et lourde d'un simple coup d’œil. La simple envie de voir si ses doigts parvient encore à distinguer certains sols d'un simple toucher la prend aux tripes, difficilement résistée. Elle veut la sentir, la goûter. Avoir un contact tactile avec la terre, pour assouvir sa curiosité et s'assurer à sa façon que tout ça est bel et bien réel.

L'éclat d'une chevelure rousse lui fait redresser un instant, suivant sa propriétaire du regard jusqu'à ce qu'elle s’assoit sur un banc avant de retourner à sa contemplation. Les minutes s'égrènent, tranquilles, avant d'être rompues par une voix, à peine teintée d'hésitation, arrachant l'agronome à sa rêvasserie et faisant pivoter son visage en direction de celle qui a parlé. Cheveux courts, clairement asiatique (elle hésite légèrement sur ses origines, mais penche plus vers la Corée, quelque chose dans la forme du visage... reste à savoir à quel point la forme d'un visage peut être fiable ici, où on propose de les refaire à l'images qu'ils veulent plutôt que celle que leurs ancêtres leur ont transmis), en bonne condition physique, à l'aise dans son corps à en croire son langage corporel. En tout cas, elle ne semble pas irritée, et Seren s'autorise à se rapprocher, s'inclinant délicatement comme on le lui a enseigné avant de se redresser, fixant l'autre femme sans réellement croiser son regard. Ce serait impoli.

"Seren Ishikawa. Auriez-vous besoin d'aide ?"

Elle n'est pas sûre de pouvoir aider, mais... nouvelle vie. Il faut aussi qu'elle fasse des efforts. Et si ça implique de parler à une étrangère de façon délibérée, de proposer de se rendre utile quand elle préférerait s'éloigner et se perdre dans les rideaux de végétation, elle le fera.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Mar 11 Aoû - 18:02

Même si rien n'avait indiqué une quelconque hostilité à ton égard, tu t'étais néanmoins approchée avec prudence de la jeune femme aux traits asiatiques, délaissant ainsi la femme aux cheveux roux. Elle ne parut pas surprise de ton approche et s'avança jusqu'à toi pour te saluer – peut-être était-elle japonaise ? Eux seuls continuaient à rester aussi formels en toutes circonstances, mais certainement que son âge jouait également dans sa façon d'aborder les gens. Son nom confirma tes soupçons et un mince sourire s'afficha sur ton visage. Tu ne doutais nullement de l'honnêteté de ses mots et encore moins de ses intentions, aussi, il te sembla évident que tu lui devais la même franchise et le même respect.
Tu imitas sa posture et te présentas à ton tour.

« Armance Heo. Je suis navrée de vous importuner alors que vous cherchiez visiblement de la tranquillité. » Tu fis une pause pour chercher avec soin tes mots. Tu ne désirais rien sinon un peu de compagnie et peut-être... ton ventre émit soudainement un bruit des plus embarrassant et que tu ne pus malheureusement pas dissimuler. Ta seule chance dans cet « incident » était de ne pas avoir un visage très expressif et qui ne laissait apparaître que faiblement d'éventuelles rougeurs. « Pardonnez-moi. Le test a duré plus longtemps que je ne le pensais aussi je n'ai rien mangé depuis plusieurs heures. » Malgré ton malaise, tu affrontais (ou essayais en tout cas) le regard de ta camarade. « Savez-vous où l'on peut trouver un endroit pour se restaurer ? »

Il y avait une forte probabilité pour que Ishikawa-san ne soit arrivée que peu de temps avant toi, mais peut-être avait-elle déjà pu explorer les alentours ? Dans ce cas, il te fallait tenter le sort.  D'autres questions te venaient à l'esprit mais tu ne souhaitais pas accabler la bonne âme qui t'avait offert son aide ; une seule te paraissait essentielle à l'heure actuelle :

« Comment souhaitez-vous que je vous appelle ? »

Pour avoir regardé des animés avec ton petit frère dans votre jeunesse, tu avais connaissance des différents suffixes honorifiques qu'il était possible d'utiliser mais tu doutais fortement que la jeune femme apprécierait que tu fasses ce choix à sa place.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asher M. Yarrow
messages : 9
emploi : Professeur (Domaine à établir)
partenaire : Prunille L. Carmody

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Dim 23 Aoû - 4:29


Jamais Asher n'avait pensé qu'un jour, il ferait partie d'une expérience telle que celle-ci. Et pourtant, le voici, citoyen de la Société, faisant face à sa nouvelle vie. La lumière blanche l'avait pris par surprise, le forçant à fermer brièvement les yeux.

Il finit cependant à s'habituer à la luminosité, ses paupières battant furieusement, tandis qu'il chassait tant bien que mal un sentiment d'endormissement. Ce n'était pas le moment de flancher. Pas au début même de cette expérience. Et surtout pas devant tout le monde.

Eux savaient. Ils étaient au courant de sa condition, mais Asher avait bien l'intention de faire en sorte que personne ne le réalise. Il était un citoyen ordinaire. Un Professeur, enfin, comme il l'avait toujours rêvé. C'était une véritable chance et il ne comptait pas gâcher une nouvelle fois.

La ville était différente de ce qu'il avait pu imaginer. Son esprit avait modelé un environnement aseptisé, blanc, semblable à un hôpital ou un laboratoire. Mais tout était si vert, si... vivant. Asher ne savait pas vraiment quoi en penser, mais, pour l'instant, il avait décidé de savourer chaque instant de sa nouvelle existence.

Les autres citoyens étaient également entrés. Certains se laissaient happés par la fascination provoquée par l'observation de ces nouveaux lieux, d'autres commençaient à interagir, à développer des liens, des relations. Asher n'était pas encore prêt. Il devait comprendre son environnement avant de s'y sentir à l'aise, le seul état qui lui permettrait de s'ouvrir réellement aux autres.

Pour pallier à sa nervosité tout autant qu'à la langueur qui menaçait de le saisir, Asher concentra son esprit sur le plan qui lui avait été donné, tout comme la montre et le badge. Il s'efforça de le graver dans sa mémoire, d'en retenir chaque détail, mais il était certain qu'il lui faudrait du temps pour se repérer complètement en ces lieux. Il n'avait pas le sens de l'orientation et, malgré son intelligence, ne pouvait pas se vanter d'une mémoire parfaite. Ce plan allait très probablement ne pas quitter ses mains pendant un bon bout de temps...

Autour de lui, les autres parlent, communiquent, semblant s'adapter rapidement à cette nouvelle vie, plus facilement qu'il ne le faisait lui-même. C'était pourtant tout ce qu'Asher avait toujours souhaité, c'était lui qui avait décidé de se jeter à corps perdu dans cette expérience. Mais il y avait la peur. L'angoisse. Asher n'était pas courageux. Il ne craignait ni les efforts ni le travail, mais l'inconnu le paralysait.

Asher se sentait seul. Seul dans un environnement qui ne ressemblait en rien à ce qu'il connaissait. C'était ce qu'il avait voulu, mais... ce n'en était pas moins stressant. Une main se posa sur son épaule, le faisant sursauter. Il se retourna vivement, mais il n'y avait personne. Une hallucination, probablement... Il avait l'habitude, depuis le temps.

Asher se frotta les yeux, examinant ce qui se trouvait autour de lui. Que faire ? Faire le tour de la Société ? Aller directement chez lui ? Au travail ? Parler à quelqu'un ? Asher déambulait sans vraiment réaliser où il allait, trop occupé à réfléchir. Ce faisant, il eut le malheur de heurter quelqu'un, un contact brusque qui le tira de sa rêverie et le secoua d'un rapide sursaut.

Il cligna des yeux plusieurs fois, revenant peu à peu à la réalité, étirant un sourire cordial et forcé sur ses lèvres. Il venait de rentrer dans un homme, allure musclée, légèrement intimidante, probablement à l'opposé de sa personnalité. Il n'était pas seul. Asher nota surtout que l'une des femmes qui l'accompagnaient s'était déchaussée et il ne put s'empêcher de hausser un sourcil.

Il toussota, cherchant ses mots, manquant de cette arrogance superbe qui le distinguait pourtant habituellement. Peut-être était-ce ce nouvel environnement... Cette rencontre inattendue qu'il n'avait pas particulièrement souhaitée...

"Hem... Bonjour. Et désolé. Asher Yarrow, enchanté."

Il tendit la main sans trop savoir vers qui la présenter, son regard allant de l'homme à la jeune femme déchaussée. Parfait. Il avait probablement fait une première impression superbe. Et passait certainement pour un abruti.

Un bâillement. Il attendit qu'on le guide dans cette conversation, peu en état pour la mener correctement. Avec un peu de chance, cet homme à l'allure "bloc de glace" était en vérité quelqu'un de chaleureux et de bavard... Non pas qu'Asher appréciait particulièrement les discussions futiles, mais il serait soulagé de pouvoir laisser la parole à un ou une autre et se contenter d'écouter. C'était ce qu'il savait faire de mieux, quand il ne se lançait pas dans ses discours ou ses leçons.

Il tenta néanmoins de débuter une interaction, espérant offrir une piste de discussion en se lançant dans son activité préférée : l'étalage de ses connaissances.

"Savez-vous que la nudité pédestre exprime une forme de vulnérabilité selon certaines croyances ? Exposer ainsi ses pieds reviendrait à accepter une leçon d'humilité."

La pensée le traversa alors que commencer une discussion en évoquant des pieds n'était probablement pas la meilleure façon de graver une bonne image de soi dans la mémoire d'autrui. Il se laissa aller à un autre bâillement, les joues légèrement rougies, ajoutant d'une voix moins didactique :

"Mais je... je suppose que ce n'est pas par conviction profonde, qu'elle soit idéologique ou même sportive, que vous avez choisi de retirer vos chaussures..."

Peut-être aurait-il dû se taire, tout simplement... Oui, il aurait dû...

hrp : Max et/ou Lukas, je vous laisse la parole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ella Every
messages : 202
emploi : infirmière
partenaire : burn d. day

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   Ven 4 Sep - 12:36

La peau qui brûle sous les premiers rayons du soleil qui viennent se déposer sur sa peau... ella ne sait pas trop quoi faire, se laisser brûler ou ouvrir les yeux en ne laissant pas le retour à la lumière la paralyser sur le seuil de cette porte qu'elle ne croyait pas avoir à passer de toute sa vie... pourtant la voilà, dans cette ville sortie de nulle part pour découvrir une vie dont elle ne connaît rien... observant la montre qu'on lui a remis elle se demande sincèrement ce qu'elle est censée faire maintenant... il y a déjà des gens, par ci par là, des étrangers... tous autant que les autres... c'est étrange... effrayant et excitant à la fois. pinçant les lèvres en faisant un premier pas puis un second et plus elle avance lentement elle voit que c'est facile en fait. de rejoindre cette vie étrange qu'on a créé pour elle. reposant les yeux sur sa montre intriguée, la jeune femme se retrouve à entendre une discussion étrange non loin d'elle. tournant la tête elle se retrouve à voir un homme assez longiligne donnant une leçon sur la nudité des pieds à une femme et un homme qui n'ont pas l'air de s'être attendu à une telle discussion... des étrangers étranges. curiosité oblige, ella s'approche avec un sourire. les pieds nus c'est confortable aussi... et si on a pas envie d'être vulnérable mais juste d'avoir moins chaud aux pieds ? elle offre un sourire rieur à l'homme qui lui fait face. puis elle regarde les pieds de la femme en question et s'interroge tout de même sur le pourquoi du comment elle s'est retrouvé pied nus ils ont oublié de vous donner des chaussures ? vous voulez les miennes ? enfin j'ai des tout petits pieds, je ne sais pas si ça vous irait... elle rit doucement en replaçant une mèche derrière son oreille. bon oui parlez à des inconnus autant faire ça en disant des bêtises, cela laisse une trace indélébile dans les têtes après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sujet commun: Premières impressions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet commun: Premières impressions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» Premières impressions ... et main trempée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made up life :: 
La Ville
 :: 
quart nord-est
-